Le papier recyclé moins gourmand en CO2 que le PEFC

Le 09 décembre 2011 par Guillaume Bregeras

logo Terre Vivante

Les débats d’experts ne manquent pas pour comparer les papiers issus de sources recyclées et ceux de fibres vierges. Nos confrères de L’Usine nouvelle révèlent que la maison d’édition Terre Vivante vient de trancher en menant une analyse de cycle de vie (ACV). Co-financée par l’Agence de développement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et la région Rhône-Alpes, cette ACV fait une analyse comparative entre deux papiers pour un même ouvrage*. Résultat : les émissions atteignent 7 g équivalent CO2 pour une feuille A4 en fibres recyclées, contre 8 g pour celle en fibres vierges certifiées. Cette tendance se retrouve dans les autres éléments analysés par le cabinet Kaori et Airbe : 10 litres contre 52 pour la consommation d’eau ; 1 mg d’éthylène dans l’air contre 3 pour la pollution ; 29 mg de SO2 dans l’air contre 90 pour l’acidification. L’écotoxicité aquatique, en revanche, balance en faveur du papier issu de fibres certifiées PEFC avec 0,72 kg de tri éthylène glycol contre 1. Ce sont les différentes étapes de la fabrication du papier qui pèsent pour 70 % le bilan dans les deux cas de figure et ont poussé Claire Groshens, la directrice éditoriale, à passer au tout recyclé depuis septembre 2011. Un livret dressant les enseignements de cette ACV est disponible en téléchargement ici.

About The Author

Baptiste

Other posts by

Author his web site

04

01 2012

Comments are closed.